Mentir sur son curriculum vitae : un mal nécessaire ?

Faut-il falsifier son curriculum vitae pour décrocher l’emploi rêvé ? Cette question, a priori aberrante, n’est pourtant pas si farfelue.  En cette période de crise, les emplois se font rares et les postulants sont parfois prêts à tout pour trouver un travail.

Embellir son curriculum vitae en modifiant ses expériences professionnelles, en faisant passer un simple stage en contrat à durée déterminée, en faussant les dates d’embauche ou en s’inventant des diplômes s’avère particulièrement risqué. Des exemples récents ? Le cas du directeur de l’aéroport de Limoges ou encore celui de Scott Thomson, CEO de Yahoo, tous deux démis de leurs fonctions en raison d’un CV falsifié.

Quels risques en cas de falsification de CV

Si votre tricherie est mise au jour, nul besoin d’insister sur le fait que votre crédibilité disparaîtra immédiatement. Avant l’embauche, la sanction sera simple : vous ne décrocherez pas le poste convoité. De plus, vous risquez de vous faire repérer au sein de votre profession. Le monde est petit, surtout à l’heure d’Internet, et un candidat peu honnête sera rapidement mis à l’index. Réfléchissez bien avant de falsifier votre CV, votre réputation est en jeu !

Gardez également à l’esprit que, compte tenu de l’explosion de curriculum vitae falsifiés, les recruteurs sont aujourd’hui devenus méfiants : si auparavant, ils portaient leur attention sur les seuls CV présentant des incohérences, tel n’est plus le cas aujourd’hui. Les employeurs n’hésitent plus à vérifier les informations et à prendre contact avec vos anciens employeurs et le bureau des anciens élèves pour vérifier la réalité de l’expérience et des formations mentionnées. Certains font également appel à des cabinets spécialisés, voire à des détectives privés pour des postes sensibles.

Si vous avez passé l’entretien d’embauche sans encombre, la période d’essai sera déterminante. Un mensonge découvert au cours de celle-ci sonnera très probablement le glas de votre passage au sein de l’entreprise. En cours de contrat, votre employeur pourra également vous licencier pour faute s’il parvient à prouver que votre curriculum vitae a été déterminant lors de l’embauche.

Enfin, il faut savoir que, dans certains cas (architecte, avocat…), vous pourrez être poursuivi pour faux et usage de faux ou exercice illégal d’une profession, un délit susceptible d’être sanctionné par une peine de 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Présenter un CV attractif

Si falsifier votre curriculum vitae est strictement interdit, rien ne vous oblige à tout révéler et à mentionner vos points faibles. Au lieu de mentir sur vos diplômes, de vous inventer des compétences informatiques ou linguistiques ou encore de falsifier les dates, pourquoi ne pas essayer de présenter votre CV de manière attractive, en mettant l’accent sur vos réussites et vos atouts ?

Vous venez de terminer vos études et manquez d’expérience professionnelle ? Insistez sur votre formation et vos compétences en valorisant les éléments de votre parcours susceptibles de convaincre le recruteur de votre maturité et professionnalisme (stages, jobs d’été, responsabilités au sein d’associations…).

Vous êtes resté longtemps au sein d’une même entreprise ? Démontrez votre capacité d’adaptation en recherchant, au sein de votre entreprise, les changements auxquels vous avez été confrontés.

Vous avez subi une période de chômage ? Montrez au recruteur que, loin d’être resté passif, vous avez su rebondir et avez mis cette période à profit sur le plan personnel (activités de bénévolat, implication dans une association) ou professionnel (formation…).

*

Vous avez besoin d’aide pour présenter votre curriculum vitae sous son meilleur jour ? Votre écrivain public est à votre écoute ! 06 28 39 51 63 – contact[at]neoplume.fr

 Crédit photo : Deathtostock

Pin It on Pinterest

Shares
Share This