Que vous souhaitiez rédiger une lettre, un mémoire, un document professionnel ou une page web, le défi reste le même : avoir un style percutant, certes, mais également éviter autant que possible les fautes de français !

Aujourd’hui, votre écrivain public vous propose donc de rectifier quelques erreurs rencontrées dans vos écrits.

N’écrivez pas !

la soeur à Nathalie
à ce qu’il paraît que
par acquis de conscience
à force, on finit par
agoniser quelqu’un d’injures
avoir forte affaire
aller au dentiste
je me suis en allé
j’ai été
il m’est apparu sérieux
en colère après quelqu’un
il a demandé après toi
au jour d’aujourd’hui
s’avérer faux
remplir un but
en tous cas
être catastrophé
ce que tu es gentil
clôturer un débat
il est grand comme toi
en définitif
un espèce de
je m’excuse de
pallier à un inconvénient
quelque soit la raison

Écrivez plutôt

la sœur de Nathalie
il paraît que
par acquit de conscience
à la longue, on finit par
agonir quelqu’un d’injures
avoir fort à faire
aller chez le dentiste
je m’en suis allé
je suis allé
il m’a paru sérieux
en colère contre quelqu’un
il t’a demandé(e)
à ce jour
se révéler (apparaître) faux)
atteindre un but
en tout cas
être bouleversé
comme tu es gentil
clore un débat
il est aussi grand que toi
en définitive
une espèce de
veuillez m’excuser de
pallier un inconvénient
quelle que soit la raison

En espérant que ce petit récapitulatif sera utile !

Une question, un renseignement ? Votre écrivain public est à votre disposition !

Source : 500 Lettres pour tous les jours, Larousse.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This