Que doit-on écrire : au temps pour moi ou autant pour moi ?

Laquelle de ces graphies doit-on privilégier, car il faut bien le reconnaître, les deux se lisent régulièrement. Eh bien, figurez-vous que la question fait débat ! Avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons tout d’abord ce que signifie cette expression.

La locution est utilisée pour admettre son erreur. Comme dans l’exemple suivant :

– Tu t’appelles Sandrine ?
– Non, Séverine.
– Ah, au temps pour moi, j’avais mal compris.

Comme vous l’avez remarqué dans l’exemple cité ci-dessus, l’expression doit, en principe, s’écrire au temps pour moi.

Que doit-on écrire : autant pour moi ou au temps pour moi ?

Position de l’Académie française : “au temps pour moi”

L’Académie française n’hésite pas sur la question. Selon elle, il faut remonter à l’origine de cette expression : “Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, où au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début. […] De ce sens de “c’est à reprendre”, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début. L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie.”

Pour faire bref, l’expression émane donc du langage militaire, quand « Au temps ! » était utilisé pour ordonner la reprise d’un mouvement depuis le début, à la suite d’une erreur. On trouve d’ailleurs l’équivalent en italien avec Al tempo.

Et pourtant… “autant pour moi” est souvent utilisé

Les grammairiens ne vont pas tous dans le sens de l’Académie française. Parmi les raisons invoquée, le fait que l’on ne trouve pas de trace écrite de ce au temps… ! militaire, si ce n’est depuis le début du XXe siècle alors que l’expression autant pour le brodeur apparaît dès 1640. De plus, autant pour moi pourrait être la forme elliptique de “c’est autant pour moi”. L’expression anglaise so much for… est d’ailleurs utilisée dans un sens quasiment identique.

Si vous souhaitez plus de précisions sur cette controverse, je vous invite à consulter cet article, extrêmement précis.

En conclusion

Hum… Finalement, difficile de trancher la question. Même si ” au temps pour moi ” semble pour l’instant (encore) s’imposer, la graphie ” autant pour moi ” ne devrait pas être considérée comme une erreur… Et vous, quelle version utilisez-vous ?

*

PS : Bien entendu, s’il est question d’une même chose ou d’une même quantité, on utilisera uniquement l’expression “autant pour moi” !

Ainsi :

– Bonjour, je prendrai une bière.
– Autant pour moi ! (La personne prendra également une bière.)
– Pour moi, ce sera un soda. Ah, non, au temps pour moi, je prendrai finalement un verre de vin. (La personne prendra un verre de vin tout en reconnaissant son erreur d’avoir préalablement commandé un soda.)

Voilà, j’espère que ce petit rappel sera utile 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This