Trafiquer son CV pour décrocher un emploi ?

On le sait, il est difficile, de nos jours, de décrocher un poste. À tel point qu’il peut parfois être tentant de trafiquer son curriculum vitae pour obtenir un emploi… Jouer sur les périodes de travail, s’inventer un diplôme ou amplifier des compétences professionnelles, enjoliver sa connaissance en langues… des pratiques qui se sont développées et sont même devenues courantes.

Mentir sur son CV : une pratique risquée

Un gros mensonge n’aura bien évidemment pas le même impact qu’un “petit arrangement”. Toutefois, au-delà des considérations morales, éthiques, déontologiques, mentir sur son CV reste une très mauvaise idée, et les sanctions risquent d’être lourdes !

Dernier exemple en date, ce salarié qui est allé jusqu’à indiquer sur son CV avoir été directeur régional des ventes chez un concurrent de l’entreprise auprès de laquelle il postulait.  Ce n’est qu’une fois le salarié embauché que son nouvel employeur a découvert le pot aux roses, se rendant compte que sa nouvelle recrue ne connaissait rien au poste… La sanction est tombée : un licenciement pour faute grave, qui vient d’ailleurs d’être confirmé par la Cour de cassation. En effet, la Cour a considéré qu’en s’inventant cette précédente expérience professionnelle, qu’il savait déterminante pour l’employeur dans sa décision de recrutement, le salarié s’était rendu coupable de manœuvres dolosives pouvant justifier un licenciement (Cass. soc. 25 novembre 2015, n° 14-21521 D., ici) Il faut l’avouer, le cas ci-dessus est extrême puisque le salarié n’a pas hésité à inventer une expérience professionnelle décisive pour parvenir à ses fins…

Sans aller jusque-là, sachez que le mensonge, s’il passe l’étape de l’entretien d’embauche, risque de vous décrédibiliser : tout d’abord auprès de votre employeur (n’oublions pas que la relation de travail reste basée sur la confiance…), mais aussi au sein de la profession et des cabinets de recrutement. Ce genre d’information circule. Si vous souhaitez conserver vos chances dans la course à l’emploi, mieux vaut donc jouer la transparence et l’honnêteté, en étant cohérent dans les informations données. Car oui, entre votre CV, votre lettre de motivation et vos profils sur les réseaux sociaux… tout peut être passé au crible. Par ailleurs, des outils de plus en plus performants, comme Check it, existent pour traquer les fraudeurs…

Mais, alors, comment faire alors pour accroître ses chances de décrocher le poste convoité ?

Quelle solution alors ?

Toute la subtilité de l’exercice consistera à bien travailler votre curriculum vitae afin de mettre vos atouts en avant. L’objectif ? Adapter votre curriculum vitae au poste proposé sans inventer. Considérez votre CV comme un outil de communication. Les points positifs de votre parcours, vos atouts, les compétences et les responsabilités assumées dans chacune de vos expériences professionnelles… voilà ce qui doit ressortir. Car si mentir, c’est interdit, se faire beau/belle, c’est tout simplement essentiel !

En d’autres termes, soyez vrai.e, mais présentez-vous sous votre meilleur jour !

*

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la rédaction de votre CV ? N’hésitez pas à me contacter ici ! contact[at]neoplume.fr – 06 28 39 51 63

Crédit photo : Fotolia © Yury Zap

Pin It on Pinterest

Shares
Share This