Comment bien présenter votre curriculum vitae après un arrêt d’activité ?

Faire part au recruteur d’une rupture professionnelle, que ce soit dans un CV ou lors d’un entretien d’embauche, est toujours assez délicat. Bien que cette situation soit assez fréquente et que beaucoup de candidats aient connu, dans leur parcours, un “trou” (choisi ou subi), chacun a envie de se présenter sous son meilleur jour !

La rupture professionnelle est donc généralement vécue avec anxiété… L’on se dit qu’avec la conjoncture actuelle, le moindre accident de parcours aura nécessairement un impact négatif… Il est certain qu’en étudiant votre CV, le recruteur n’hésitera pas à vous interroger pour en comprendre les causes et les motivations. Puisqu’elles génèrent des doutes, il est important de réfléchir à ces périodes creuses en amont pour parvenir à les expliquer de manière cohérente et sincère.

Soyez sincère et cohérent

Que vous ayez été licencié, que vous ayez choisi de prendre un congé parental pour vous consacrer à vos enfants, subi une hospitalisation, ou encore pris le temps de réfléchir à une nouvelle orientation professionnelle, mon conseil est identique : ne trichez pas ! N’essayez pas de masquer les périodes où vous n’avez pas travaillé. N’essayez pas non plus de mentir. Vous seriez rapidement démasqué par l’œil aguerri du recruteur et, dès lors, totalement décrédibilisé. Que faire alors ? Pourquoi ne pas développer clairement, dans votre CV, vos différentes expériences professionnelles, dates à l’appui, comme si de rien n’était.

Transformez la rupture professionnelle en expérience valorisante

Un trou dans son CV est souvent l’occasion de réfléchir, d’élargir ses centres d’intérêts en s’impliquant dans une association, de découvrir de nouvelles activités enrichissantes, de suivre une formation et d’ainsi renforcer certaines compétences… Même les périodes de chômages peuvent, de nos jours, être parfaitement comprises par les recruteurs.

Quel que soit le motif de rupture professionnelle, recherchez les aspects positifs de cette interruption. Mieux, valorisez-les en les mentionnant dans votre curriculum vitae dans la rubrique appropriée.

Travaillez vos arguments pour un éventuel entretien

Une rupture professionnelle étant susceptible de créer des doutes dans l’esprit du recruteur, il est important de préparer l’entretien d’embauche et d’être prêt à être questionné sur le sujet. Comme pour le CV, il est important de montrer que vous êtes resté actif pendant cette période et que vous avez su en tirer profit. Vous l’aurez compris, évitez de vous étendre sur un éventuel moment de déprime et soyez fier de ce que vous avez accompli durant cette période de rupture professionnelle !

*

Source : N. BARRIER, Guide du CV et de la recherche d’emploi, First Éditions, 2009.

Crédit photo : Pixabay.com

Pin It on Pinterest

Shares
Share This