Voilà bien longtemps que je n’avais plus alimenté la rubrique “à découvrir”… Erreur réparée grâce à cette interview de Nathalie Baptier, bouquiniste web. Nathalie a créé il y a peu son activité de vente de livres d’occasion, entièrement réalisée via internet. J’ai eu envie d’en savoir davantage.

Bonjour Nathalie, j’espère que tu vas bien. Peux-tu nous dire quelques mots sur toi et ton parcours ?

Je m’appelle Nathalie Baptier, bientôt 46 ans, je suis mère de 5 enfants âgés de 20 ans à 11 ans. J’ai une formation et un parcours professionnel qui n’ont rien à voir avec ce que je fais actuellement. A la base, je suis secrétaire dans le médico-social, j’ai des expériences diverses dans le secrétariat (différents domaines). Après un arrêt de 10 ans pour élever les enfants, la reprise n’a pas été difficile, mais avec l’âge, il est dur de retrouver du travail. Alors comme le web m’intéressait énormément, j’ai décidé de faire une formation de community manager à l’Emweb, une formation à distance. Après cette formation, je me suis d’abord orientée vers le community management, le coaching web pour les petites entreprises. Mais la demande n’était pas là (et je suis une mauvaise commerciale), alors j’ai eu une idée : j’avais énormément de livres à la maison, des livres que j’avais déjà lus plusieurs fois. Et je les ai mis en vente sur deux plateformes marketplaces : Amazon et Priceminister.

En quoi consiste ta nouvelle activité ?

Je suis bouquiniste web, je vends des livres d’occasion, des livres anciens (fin 19ème, début 20e siècle), des livres d’auteurs auto-édités et des marques-pages. Je me suis lancée le 9 mars.

Pour l’instant, je dispose d’un blog où l’on peut retrouver le listing de tous mes livres, mais la e-boutique est en cours de création. Ce qui me prend le plus de temps : faire les photos des livres et les retoucher (différentes vues, couverture, dos et quelques fois intérieur), la description des livres et un mini-résumé pour chaque. De plus, je ne connaissais rien à Prestashop et il a fallu que j’apprivoise ce logiciel.

Pour les livres, soit je les achète à des particuliers – j’ai eu plusieurs contacts grâce à un antiquaire de Moulins -, mais bénéficie aussi de dons. En ce qui concerne les livres auto-édités, 5 auteurs me font déjà confiance pour vendre leurs livres dans ma e-boutique. Quand on est e-commerçant, le plus gros du travail (après la création du stock dans la e-boutique) est la communication sur le web. J’ai un blog, comme je l’ai déjà dit, avec différentes sortes d’articles : sur la création de l’activité, des interviews de partenaires (chroniqueuses, illustratrice de mes marques-pages), des focus sur les livres que je vends. J’ai aussi une page Facebook qui est alimentée tous les jours (annonce du planning de la journée, articles du blog, photos des livres, diaporamas, photos insolites, le mercredi jour des enfants, etc.). Je compte également créer des flyers et les distribuer autour de chez moi et, enfin, acheter une publicité adhésive pour la voiture. L’illustratrice de mes marques-pages est en train de travailler sur mon logo.

En ce qui concerne la tarification des livres d’occasion, ce n’est pas une chose aisée. Je me suis appuyée sur différents critères : l’état du livre (correct, bon état, très bon état et comme neuf), la tranche du livre – inférieur ou supérieur à 3 cm – et le prix de l’envoi). En effet, j’ai choisi d’intégrer les frais de port dans le prix du livre. Comme cela, pas de surprise en regardant l’état du panier ! Mes prix vont de 3 € à 16,50 € pour des livres comme neufs en envoi en Colissimo). Le prix des livres anciens est basé sur son état et sa rareté, tous ces livres sont envoyés en Colissimo. Le prix des livres d’auteurs auto-édités est fixé par les auteurs eux-mêmes.

Mon stock est très varié : romans d’amour, romans policiers, livres philosophiques, poésies, livres pour enfants, romans historiques, livres d’art, livres de recettes, guides du routard, etc. Il y en a vraiment pour tous les goûts !

livres d'occasion

Comment t’est venue cette idée ?

Je me suis aperçue, en vendant des livres en tant que particulier, que la demande était là. Beaucoup de gens achètent des livres d’occasion et mon étude de marché a confirmé cette hypothèse. Et puis, le métier de bouquiniste me faisait rêver, j’ai toujours aimé les livres depuis toute petite, j’étais comme ma fille, Capucine, je dévorais tout ce qui me tombait entre les mains. J’avais peur de me lancer et puis, finalement, c’est le premier pas qui compte !

As-tu des projets pour développer ton entreprise ?

J’ai lancé une campagne de crowdfunding qui se termine le 27 avril. Elle consiste à demander 2500 € en échange de différentes contreparties (maque-page, livres de poche, livres grand format, abonnement pendant 6 mois, etc…). Avec cet argent, je souhaite acheter au moins 1000 livres d’occasion (j’en possède déjà 522) et payer une partie de ma publicité. Le lien : http://fr.ulule.com/cadavresexquis-bouquinistes/ Toutes les semaines, je publierai un diaporama des livres pour donner une petite idée du stock. J’ai, pour l’instant, 135 € dans la cagnotte avec 8 contributeurs. L’argent ne sera versé que si j’atteins ou dépasse la somme de 2500 €. Sinon, les personnes ne seront pas prélevées (eh oui ! le prélèvement se fait à la fin de la campagne).

Bravo pour ton dynamisme Nathalie. Un mot de la fin ?

Avec mon métier de bouquiniste web, je souhaite faire partager mon amour pour les livres, pouvoir faire découvrir de nouveaux auteurs ou des auteurs méconnus au plus grand nombre de gens. Les livres, c’est une part de notre histoire, une part de chacun de nous et, pour nos enfants qui baignent dans l’univers du web, je pense qu’il est important que les livres papier continuent à perdurer pour ne pas oublier que tout a commencé avec eux.

*

Merci Nathalie ! Si vous aimez les livres d’occasion, rendez-vous sur le blog des Cadavres Exquis ou sur sa page Facebook en attendant le lancement du site web !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This