Faire réviser le montant de la pension alimentaire

Depuis votre divorce, votre situation ou celle de votre ex-conjoint a peut-être changé : votre situation financière a évolué, votre ex s’est remarié ou a perdu son emploi, votre enfant entame des études… Autant de situations qui peuvent justifier une demande de révision du montant de la pension alimentaire.

Dans quel cas demander la révision de la pension alimentaire ?

La pension alimentaire est fixée par le juge aux affaires familiales en fonction de plusieurs paramètres : les revenus des deux parents, d’une part, et les besoins de l’enfant, d’autre part. Son montant n’est, heureusement, pas gravé dans le marbre, mais s’adapte en fonction des deux critères précités. La modification demandée peut alors se faire à la hausse, à la baisse, voire aboutir à une annulation pure et simple du versement de la pension.

Ainsi, la loi fixe un principe de révision automatique tout en prévoyant la possibilité de demander une révision judiciaire dans certains cas.

La révision automatique a lieu chaque année, au premier janvier ou à la date anniversaire du jugement de divorce. Elle est généralement basée sur l’indice INSEE.

La révision judiciaire a lieu en cas de modification importante de la situation financière de l’un des parents (perte d’emploi, remariage…) ou en cas d’évolution des besoins de l’enfant (passage au collège…). Il est important de souligner que, pour fixer le montant de la pension, le juge prendra également en considération, si le parent est à nouveau en couple, les revenus de son partenaire.

Comment demander la révision de la pension alimentaire ?

Pour demander au Juge aux affaires familiales la révision du montant de la pension, il y a lieu de lui adresser un courrier spécifique, en veillant à présenter une argumentation solide et chiffrée. Pour appuyer votre demande et prouver le changement de situation, tous les documents utiles seront les bienvenus.

Si vous parvenez à régler cette question à l’amiable avec votre ex, c’est encore mieux : il vous suffira alors de présenter un accord écrit et signé au Juge aux affaires familiales qui, si cet accord lui paraît convenable, le validera.

Sachez que le recours à un avocat n’est pas nécessaire. Toutefois, si vous souhaitez vous faire épauler dans la rédaction de votre demande de révision, vous pouvez bien entendu contacter votre écrivain public 🙂

Neoplume – contact@neoplume.fr ou 06 28 39 51 63 !

*

Crédit photo : © Kostia – Fotolia.com

Pin It on Pinterest

Shares
Share This