Pour résilier votre forfait mobile, une simple lettre suffit.

Envie de tester un nouvel opérateur mobile et de résilier votre forfait actuel ? Rien de plus  simple. Il vous suffit de rédiger un courrier à cet effet. Quelques précautions s’imposent toutefois, en fonction de la nature de votre forfait.

Rédaction d’une lettre de résiliation pendant la période d’engagement

Même si de nombreux opérateurs mobiles proposent aujourd’hui des forfaits sans engagement, il est possible que vous soyez lié par une durée minimale d’abonnement (de 12 ou 24 mois). Rien ne vous empêche de résilier votre forfait mobile alors que la période d’engagement n’a pas atteint son terme. Sachez toutefois que vous serez alors redevable de frais de résiliation (la totalité des mensualités restantes avant l’échéance des douze mois ; le quart des mensualités restantes à partir du treizième mois).

Ces frais ne seront néanmoins pas dus en cas de motif légitime (déménagement hors zone couverte ou à l’étranger, modification du prix du forfait, surendettement, etc.) Ces motifs sont en principe précisés dans les conditions générales de vente de l’offre à laquelle vous avez souscrit. Si vous pouvez bénéficier d’un tel motif, il est essentiel de joindre à votre lettre de résiliation toutes les pièces justificatives utiles.

Rédaction d’une lettre de résiliation en dehors de toute période d’engagement

Si vous êtes titulaire d’un forfait mobile sans engagement, la résiliation peut intervenir à tout moment sans frais. Une simple demande écrite de résiliation sera suffisante.

Dans les deux cas, si vous souhaitez conserver votre numéro de téléphone malgré le changement d’opérateur, n’oubliez pas de demander sa portabilité grâce à votre code RIO (pour l’obtenir, vous pouvez composer le 3179).

Quel contenu pour le courrier de résiliation ?

Pour en revenir au courrier de résiliation, il est impératif d’y mentionner :
–  la référence de votre contrat ou votre numéro de client;
–  le  numéro de téléphone concerné par la résiliation.

Par ailleurs, si vous aviez souscrit au prélèvement automatique, prévenez votre opérateur du fait que vous entendez mettre fin au prélèvement auprès de votre banque. Cette opération, extrêmement rapide, vous évitera d’être prélevé d’une mensualité indue. Demandez également, en cas de résiliation avant la fin de la période d’engagement, une facture récapitulative précisant les frais de résiliation à votre charge en indiquant que vous les règlerez dès réception.

Enfin, dernier détail, mais non des moindres, envoyez votre lettre en recommandé avec accusé de réception.

*

Si vous avez besoin d’aide pour la rédaction de votre lettre de résiliation, je suis à votre disposition 🙂

Crédit photo : © Maryia Bahutskaya – Fotolia.com

Pin It on Pinterest

Shares
Share This