Quand et comment écrire à son banquier ?

Les occasions d’écrire à votre banque ne manquent pas même si la grande majorité des interactions avec votre banque se déroulent de vive voix, que ce soit en face à face ou au téléphone. Dans certains cas, toutefois, il est préférable d’écrire ou, au moins, de confirmer le contenu de l’entretien par écrit.

Il en est ainsi, notamment, lors d’une demande d’autorisation de découvert, de l’élaboration d’une procuration sur un compte, de la contestation d’un relevé bancaire, d’un transfert de compte, d’une déclaration de perte ou de vol de votre carte bleue, de la saisine du médiateur, etc.

Cet échange peut se faire par mail ou par lettre. Quel que soit le support choisi, celui-ci devra bien entendu décrire précisément votre situation, tout en étant claire et précise.

Un petit rappel, lorsque vous écrivez à votre banque, n’oubliez pas d’indiquer :

  • votre nom et adresse ;
  • votre numéro de compte ;
  • le cas échéant, la référence du courrier auquel vous répondez ;
  • le nom de la personne qui gère votre dossier (généralement, votre conseiller).

Et si vous avez besoin d’aide pour la rédaction de votre lettre, n’hésitez pas à contacter votre écrivain public !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This