Un accent sur les majuscules ?

Pour une fois, la règle à suivre est simple et aucune hésitation n’est permise. La réponse est clairement OUI ! Comme le dit l’Académie française et le lexique de l’Imprimerie nationale, en français, l’accent a pleine valeur orthographique. Il fait partie de l’orthographe du mot et est donc indispensable, y compris sur les majuscules, les capitales et la préposition À. On mettra donc un accent à la lettre initiale d’un nom propre, d’une abréviation, et sur toutes les lettres d’un mot écrit entièrement en capitales.

Pourquoi ?

  1. L’absence d’accent ralentit la lecture et fait hésiter sur le son de certains mots (tout comme le tréma et la cédille) ;
  2. L’absence d’accent fait hésiter sur la prononciation ;
  3. L’absence d’accent fait même hésiter sur le sens de nombreux mots.

Utiliser les accents sur les majuscules et les capitales facilitera donc la lecture et permettra, quelquefois, d’éviter d’induire le lecteur en erreur. Quelques exemples seront plus parlants :

ENFANTS LEGITIMES et ENFANTS LÉGITIMÉS
UN POLICIER TUE et UN POLICIER TUÉ
ETUDE DU MODELE et ÉTUDE DU MODELÉ
LES RETRAITES ET LES RETRAITÉS

On a pourtant souvent appris, à l’école, qu’il ne fallait pas mettre d’accent sur les majuscules. Il est vrai que lorsqu’on écrit à la main, les majuscules sont rarement accentuées. La pratique n’a, de plus, pas été uniforme au cours de l’histoire, en raison notamment de certaines contraintes techniques. Mais aujourd’hui, notre clavier permet facilement d’accentuer les majuscules et les capitales. Pourquoi donc s’en priver ?

Et sur le clavier… comment faire ?

Vous me direz que c’est bien gentil, mais que le clavier ne prévoit pas de majuscule accentuée. Pas de panique, c’est tout simple. Voici un petit récapitulatif.

É = Alt + 0201
È = Alt + 0200
Ê = Alt + 0202
À = Alt + 0192
Ù = Alt + 0217
Ç = Alt + 0199

Pour une liste exhaustive des Codes ACSII, ISO, HTML…, je vous recommande ce site.

Sources :
Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale. 3e édition. Paris : Imprimerie nationale, 2002.
Académie française
Toutimages

Crédit photo : Pixabay.com

Pin It on Pinterest

Shares
Share This