Deuxième ou second ?

Second : deuxième et dernier

J’ai toujours entendu dire que, si deuxième et second ont exactement le même sens (second et deuxième signifient « qui vient immédiatement après le premier »), ces synonymes devaient être utilisés de manière différente :

  • deuxième quand l’énumération peut aller au-delà de deux ;
  • second quand l’énumération s’arrête à deux

C’est d’ailleurs la solution retenue par le Lexique des Règles Typographiques.

Plusieurs exemples vont dans ce sens : le Second Empire, la IIe République, la seconde guerre médique, la deuxième guerre punique, le deuxième quart du XIXe siècle, la seconde moitié du XXe siècle.

« Notre première dame ne pouvait être l’unique. Vous ne serez pas la seconde, mais la deuxième, dans une théorie d’académiciennes françaises… » (Réception de Jacqueline de Romilly à l’Académie française).

Finalement, le débat reste ouvert

Mais les avis restent partagés sur cette question et il existe de nombreux exemples où second est employé comme deuxième, mais non comme dernier.

Et si deuxième et second étaient interchangeables ?

Il semble bien finalement qu’une solution plus simple puisse être retenue. Selon l’Académie française, il n’y a aucune raison de faire la distinction entre les deux termes. Second et deuxième sont équivalents. Second et deuxième sont des synonymes parfaits, second appartenant davantage à la langue soignée.

Alors, qui a dit que la langue française était compliquée ?

Pin It on Pinterest

Shares
Share This