5 astuces pour un courrier efficace et sans stress

Vous devez rédiger une lettre. Vous vous demandez quel ton adopter et comment susciter l’intérêt et l’attention de votre destinataire  ? Voici quelques conseils qui vous permettront d’affiner votre propos tout en rendant votre lettre percutante et agréable à lire.

Tenez compte de votre destinataire, mais restez poli

Pensez tout d’abord à rédiger votre lettre en fonction de son destinataire. Le ton que vous allez adopter va, en effet, dépendre de la personne à qui vous êtes sur le point de vous adresser. Ainsi, un écrit adressé à une personne dont vous êtes particulièrement proche sera plus spontané qu’un témoignage de sympathie à l’égard d’une connaissance ou d’un collègue. Dans le cas d’un courrier de contestation ou d’un litige, il s’agira bien entendu d’argumenter fermement votre position, tout en n’oubliant pas d’être courtois. Quel que soit votre destinataire et quelle que soit la situation qui vous amène à écrire, la politesse reste primordiale.

Évitez le « je » en début de phrase

Dans la mesure du possible, évitez de commencer votre lettre par « je » et n’en abusez pas en début de phrase. Cela donnerait la mauvaise impression de vouloir vous mettre sans cesse en avant. Ceci s’avère crucial dans la rédaction de votre lettre de motivation.

Faites des phrases simples et courtes

Le style utilisé dans votre lettre doit en faciliter la lecture. Faites donc des phrases simples et courtes. Il n’y a, en effet, rien de plus indigeste que d’arriver à la fin d’une phrase en ayant oublié le début…Dites-vous qu’au-delà de 20 à 25 mots, votre lecteur aura perdu le fil et devra reprendre la totalité de la phrase pour en comprendre le sens.

De même, les formules pompeuses n’ont aucune utilité. Remplacez, par exemple : « J’ai l’honneur de solliciter votre bienveillante attention » par : « Auriez-vous l’amabilité de… »

Adoptez une attitude positive et soyez précis

Pour que votre lettre soit bien comprise, privilégiez les tournures positives. Cela facilite la compréhension et rend la lecture beaucoup plus agréable. Un exemple, au lieu d’écrire : « vous n’êtes pas sans savoir que », écrivez plutôt : « vous savez sans doute que ».

Dans le même ordre d’idée, privilégiez la forme active. « Il a été rappelé par mon avocat que… » sera plus lourd que « Mes avocats ont rappelé que… »

La langue française est riche et permet l’utilisation de nombreux synonymes. Profitez-en pour varier votre vocabulaire,  éviter les répétitions et trouver le mot juste. N’hésitez pas à vous faire aider du dictionnaire des synonymes, un excellent outil. Bien entendu, ne tombez pas dans l’effet inverse et veillez tout de même à rester rigoureux.

Relisez-vous

Voilà, maintenant que vous êtes arrivé au terme de la rédaction de votre lettre, une dernière chose reste à faire avant de l’envoyer : la relire ! Corriger votre lettre est primordial. Car il est clair qu’une lettre remplie de fautes ne fera pas bonne impression et décrédibilisera votre discours. Vérifiez donc consciencieusement la grammaire, l’orthographe et la ponctuation de votre courrier. Une fois votre lettre corrigée, et s’il s’agit d’un courrier important, gardez-en une copie.

*

Si, malgré ces conseils, vous souhaitez vous faire accompagner dans la rédaction d’une lettre, n’hésitez pas à contacter votre écrivain public.

Crédit photo : Pixabay.com

Pin It on Pinterest

Shares
Share This