Besoin de rédaction, correction ou traduction en allemand ?

C’est grâce à Facebook que j’ai rencontré Andrea Halbritter. Nous nous suivons sur nos pages professionnelles respectives depuis un moment maintenant…Loin d’être uniquement une traductrice, Andrea propose toute une gamme de prestations, principalement en allemand. Figurez-vous qu’elle est également rédactrice et correctrice en langue allemande. Elle gère aussi des projets multilingues et s’est récemment lancée dans l’organisation d’évènements networking (oui, oui, rien que ça…) 🙂 !

Bonjour Andrea, je suis très contente de t’accueillir sur le blog. Peux-tu te présenter ainsi que ton activité en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Andrea Halbritter. Je suis Allemande et j’ai créé mon entreprise Côté Langues en 2013. Ma société est spécialisée dans les prestations en allemand et gère aussi des projets multilingues.

Andrea Halbritter

Quel est ton parcours ?

J’ai un bac + 8 en études germaniques et romanes ainsi qu’un CAPES bavarois en allemand et en français. J’ai travaillé une vingtaine d’années comme professeure de lettres allemandes, de FLE et d’allemand langue étrangère en Allemagne surtout, mais aussi en France et en Espagne et ai organisé des rencontres franco-allemandes ainsi que des voyages en Vendée, en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire pendant plus de dix ans.

Qu’est-ce qui t’a poussée à créer ta propre activité ? Un déclic ?

En 2012, j’avais décidé de prendre une disponibilité d’un an pour voyager en France, expérience déjà vécue en 2010 lors d’un congé parental qui m’avait fait découvrir pas mal de régions françaises. En 2012, j’ai commencé mon périple à Nantes où, au bout de 4 semaines, on m’a proposé un CDD comme enseignante en section internationale allemande pour la rentrée. J’ai décidé de tenter cette expérience, qui m’a bien plu d’ailleurs, et me suis créé en parallèle un profil sur Viadeo. Au départ, mon but n’était pas du tout de créer mon entreprise, mais plutôt de me trouver un CDI, car je voulais continuer à vivre près de l’Atlantique. C’est au bout d’un an sur Viadeo que deux sociétés m’ont contactée pour de grands projets de traduction vers l’allemand, dont un partenariat régulier. J’ai ensuite été obligée de me trouver un statut juridique pour pouvoir facturer.

Tu es traductrice. Mais quelles sont plus précisément tes prestations ? Proposes-tu des traductions dans toutes les langues ?

Personnellement, j’effectue des traductions du français vers l’allemand, principalement dans les domaines du marketing, du tourisme, du journalisme, de la littérature, de l’agroalimentaire, du culinaire et de la viticulture. Ces dernières années, j’ai par exemple traduit des guides sur la Normandie, la Corse, le Finistère et Madagascar ; je suis aussi régulièrement en charge de dossiers de presse en allemand pour un des plus grands musées des beaux-arts en France.

Dans le domaine touristique il m’arrive aussi d’effectuer des traductions de l’anglais vers l’allemand dont, dernièrement, mon premier guide, un ouvrage de 88 pages sur Anglesey en Pays de Galles.

Je propose aussi de la transcréation et de la révision et travaille également en allemand monolingue. Je relis par exemple les communiqués de presse et magazines internes que des entreprises suisses et autres me fournissent déjà tout faits en allemand et corrige les éventuelles fautes d’orthographe, de ponctuation, de grammaire et de syntaxe. Parfois, je procède aussi à de petits changements niveau style.

Ensuite, en allemand monolingue, je propose aussi de la rédaction de textes en allemand pour les particuliers (par ex. CV, lettres de motivation) et les entreprises, y compris de la rédaction web avec SEO. J’écris par exemple régulièrement pour un réseau social de santé dont je suis aussi la community manager.

Drapeau allemand

À côté de cela, je propose de la formation en allemand sur Skype ainsi que de l’interprétariat de liaison français-allemand et allemand-français.

Comme je travaille surtout avec des clients directs, je suis aussi de plus en plus souvent amenée à gérer des projets multilingues. En faisant travailler mon réseau d’autres freelances natifs, je fournis des traductions de l’allemand, du français et de l’anglais vers toutes les langues européennes courantes. Pour cela, je travaille par exemple avec des ingénieurs, des juristes ainsi que d’autres spécialistes reconvertis en traducteurs, ce qui fait que je peux aussi fournir des traductions pour l’industrie, pour des cabinets d’experts-comptables, des notaires, etc.

En rédaction web, on prend aussi en charge des projets en français et en anglais. D’autres langues seront sans doute à venir.

J’ai cru comprendre que, pour toi, le réseau avait énormément d’importance. D’ailleurs, tu as mis en place, sur Facebook, des petits déjeuners networking. Peux-tu nous en dire plus ?

J’essaie de travailler un maximum en direct et trouve une grande partie de mes clients sur les réseaux sociaux (Viadeo, Facebook, Twitter…) ou lors d’évènements networking dans la région. Je participe régulièrement à des rencontres networking entre entrepreneurs et cadres à Angers, Nantes, La Roche-sur-Yon, Saint-Nazaire et dans le Morbihan. Ces évènements me permettent non seulement d’élargir mon réseau, mais aussi d’échanger avec d’autres entrepreneurs, parfois sur des problématiques similaires. Puis, cet hiver, avec une autre entrepreneure, qui travaille, elle, dans le domaine du bien-être, on a eu envie de créer nos propres évènements sur la presqu’île guérandaise. Ainsi sont nés les petits déjeuners d’Andrea et Fred qui ont lieu une fois par mois à Pornichet et grâce auxquels les entrepreneurs et cadres de par chez nous ont la possibilité de se rencontrer lors d’un créneau qui n’empiète pas trop sur la journée (de 8 à 10 h) et qui, en même temps, permet aussi aux parents d’être présents. Comme, pour nous, le cadre était très important aussi, on a choisi de les organiser à la Villa Flornoy. L’inscription se fait en effet via un lien Weezevent qui se trouve dans des évènements Facebook que l’on peut trouver sur ma page Facebook pro.

Deux à trois fois par an, ces petits déjeuners sont complétés par des déjeuners gastronomiques tournants. Contrairement aux petits déjeuners, qui sont limités à 12 personnes, les déjeuners d’Andrea et Fred accueillent jusqu’à 25 cadres, entrepreneurs et responsables d’associations. Lors du dernier déjeuner au Saint-Christophe de La Baule, certains participants ont fait plus de 100 km pour venir nous voir.

Déjeuner Andrea et Fred

Déjeuner Andrea et Fred à La Baule

Quel est ton meilleur souvenir en tant que chef d’entreprise ?

Pour moi, LE meilleur souvenir n’existe pas. La vie d’un chef d’entreprise est composée de plein de bonnes expériences, pour moi personnellement : tenir en main la version print d’un guide que j’ai traduit, apprendre par un de mes clients que les textes que je lui ai faits pour vendre ses produits sur Amazon lui ont permis de doubler son chiffre d’affaires, savoir qu’un cadre pour qui j’avais rédigé une lettre de motivation a eu le poste qu’il tentait d’avoir, être sollicitée par la CCI pour parler de mon expérience à des porteurs de projet, coacher des créateurs qui ont du mal à vivre de leur activité. (Il m’arrive aussi de proposer des ateliers autour de la prospection, de la communication, des réseaux sociaux…).

*

Merci Andrea ! Vous souhaitez contacter Côté Langues ? Andrea est disponible via son site internet, sa page Facebook, sur Twitter ou Viadeo !

Crédit photos : Andrea Halbritter

Pin It on Pinterest

Shares
Share This